Allemagne : Escale nature dans le Bade-Wurtemberg / Nord Forêt Noire

Au fil de nos explorations, on affine nos goûts en matière de voyages et de destinations. Plus les années passent, plus je me rend compte que je me trouve plus d’affinités avec les pays du Nord, les paysages de moyenne montagne et bien verts, les villages de caractère. Après avoir roulé notre bosse quelques fois en Belgique, qu’on aime énormément, on a naturellement été attiré par l’Allemagne et la Forêt Noire. Il est même étonnant que nous n’y soyons pas allés plus tôt, car c’est pas si loin de chez nous. Lors d’un week-end de repos, après quelques plans tombés à l’eau, nous voila partis en week-end direction… Bad Wilbad, à une heure de Baden Baden dans le Bade-Wurtemberg.

Alternative Wolf and Bear Park à Bad Rippoldsau

Belfort > Bad Wilbad = 3h de route environ. Pour ne pas nous assommer avec le bitume, j’ai cherché quoi faire comme étape. Honnêtement, on a pas eu assez de ces 2 jours pour faire le programme que j’ai imaginé, j’ai trouvé beaucoup trop de choses tentantes, on sera donc obligés de revenir ! Pour la première étape, je jette mon dévolu sur un petit coin pas trop connu : un parc qui recueille les animaux maltraités. Ce parc accueille principalement des ours, utilisés dans les cirques ou comme attractions touristiques dans les pays de l’Est, mais aussi des loups et quelques lynx.

On a débuté par le petit snack, mais ce n’était pas forcément une brillante idée. Les burgers végé et vegans me faisaient de l’œil mais n’étaient pas dispo ce jour là. On a du se rabattre sur une paire de saucisse avec du pain, pour 16€ à deux, je pense que des sandwichs maison auraient été bien mieux. Je me console en me disant qu’une partie de cet argent sert à l’entretien du parc 😉 M’enfin, c’était pas fameux. On enchaîne avec la visite du parc : il y a un chemin qui fait tout le tour et un autre qui traverse l’enclos en contrebas. On traverse la zone des jeux pour enfant que j’ai trouvé très sympa. Plutôt sauvage, pas trop aseptisée, avec des jeux originaux !

On file ensuite sur le chemin du bas, ce jour là c’est celui où on voyait le mieux les animaux : les ours se prélassaient à seulement quelques mètres. Bien qu’ils ne soient pas très gros, ils n’en sont pas moins impressionnants ! Les grillages sont même étudiés pour avoir des espaces pour permettre aux gens de faire des photos, astucieux ! Les animaux peuvent cependant facilement se replier dans des endroits calme : certaines zones sont plus cachées du public et en général, la végétation est tellement dense dans les enclos qu’ils peuvent aisément se cacher des regards. (Comme les lynx qui nous n’avons pas eu la chance de voir).

L’entrée au parc est à 8€, la visite dure environ une bonne heure, un peu plus si vous mangez sur place ou que les enfants jouent dans l’espace dédié. C’est vraiment différent d’un zoo, ici les animaux sont recueillis et sauvés de situations vraiment merdiques, et coulent une « retraite » paisible au vert. Bref, on a aimé, c’est une chouette étape 🙂

Le sentier des cimes – Baumwipfelpfad Schwarzwald

C’était la raison principale de notre venue en Forêt Noire : le sentier des cimes de Bad Wilbad. J’ai vu des photos sur des salons touristiques et depuis j’avais envie d’y aller pour voir cela de mes yeux ! Nous y sommes allés en fin d’après-midi, ce qui nous a permis d’éviter la foule. Il est possible de monter jusqu’au sommet de la montagne en voiture ou en téléphérique, pour rejoindre le départ du sentier des cimes. L’entrée du sentier est à 10€, c’est un petit budget pour une balade c’est vrai mais les installations sont belles et franchement… j’ai jamais vu ça ailleurs !

La hauteur du ponton varie entre 5 et 20 mètres tout au long du parcours et il est jalonné de stations ludiques ( en allemand) et d’alternatives « aventure » (des escaliers, des ponts de singe, des cordes) le tout extrêmement sécurisé ! (aucun risque de tomber). De haut, on frôle ainsi la cime des arbres, un point de vue complètement inédit et insolite, on a adoré ! On a notamment pu observer un écureuil noir s’affairer au sol depuis le haut : les animaux n’ont pas vraiment l’habitude de nous chercher dans les arbres :p

La cerise sur le gâteau de la balade c’est le tourbillon final. Un observatoire qui vous fera monter jusqu’à 40 mètres de haut, tout en douceur à votre rythme (sinon c’est tournis garanti !). Une fois en haut, la vue est imprenable, vous vous en doutez !

Pour redescendre, deux options. L’option classique : redescendre à pieds et l’option fun, celle que nous avons choisi, redescendre en toboggan ! Ces quelques secondes de marrade vous coûteront 2€ par personne, mais qu’est ce que c’est drôle ! On s’est bidonnés comme des gamins avec Etienne 🙂 (si on avait pas eu la flemme de remonter, on aurait même fait un deuxième tour !). Le chemin retour se fait ensuite sur la terre ferme. Un grand parc d’activité est en train de se construire au pieds de l’observatoire, avec plein d’activités pour les enfants pour profiter plus longtemps des lieux après la descente.

Il existe d’autres sentiers des cimes en Allemagne, Pologne, Autriche et Tchéquie !

A proximité aussi, ne faîtes pas la même erreur que nous en passant à côté de la Wildline Hangebruke, un pont suspendu impressionnant dans les environs du sentier des cimes. Maintenant que je regarde les photos sur le net je m’en mord les doigts !

Le site pour plus d’infos 

La route des crêtes

Notre matinée du 2ème jour a été dédiée à la détente aux Thermes Caracalla de Baden Baden, une valeur sûre ! Pour rentrer en Franche-Comté, j’ai voulu faire un détour par la route des crêtes car plusieurs sites en parlent comme étant la plus belle route d’Allemagne. Il s’agit de la route 500 entre Baden Baden et Freudenstadt. Nous l’avons dons emprunté plein d’enthousiasme mais… c’était sans compter le temps cliché de Forêt Noire : pluie et brouillard épais se sont invités sur le trajet. Nous avons fait une pause au barrage de Schwarzenbach (je suis obligé de copier coller les noms de Google :p ). Mais après cela nous n’avons plus rien vu… Cependant, la route est superbe (l’enrobé paraît neuf) et on sent bien même sans les voir que les points de vue sont dingues car on monte pas mal en altitude.

Ma foi, c’est pas de bol. Mais on reviendra pour la faire, on ne s’avoue pas vaincus 🙂

J’espère que cet article vous motivera à aller voir ce qui se passe chez nos voisins ! Nous, on planifie déjà le prochain week-end en Forêt Noire, mais dans le Sud cette fois, pour des balades nature toujours entre sapins et cascades…

Vous avez déjà exploré ce coin d’Allemagne ?

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière