Le sentier des arches – randonnée dans le Doubs

Aujourd’hui, direction le département du Doubs et plus précisément le village de Liebvillers, près de St-Hippolyte. Je ne connais que trop mal cette région mais je sais qu’elle regorge de beaux paysages et je me suis promis après cette randonnée, d’aller combler mes lacunes et y retourner un peu plus souvent !

Le sentier des arches est une randonnée classée en moyenne sur Visorando mais honnêtement, je la mettrais en facile. A part une petite portion où il faut être vigilant où on mets les pieds, il y a peu de dénivelé : 218+ et 211- . Il faut compter à peine 8km, ce qui nous fait partir sur du 2h30 au total.

On part de Liebvillers, à la sortie du village. Un parking tout bucolique avec aire de pique nique est prévue pour laisser votre véhicule. On marche un petit peu sur la route jusqu’à une ferme où on va bifurquer sur un chemin forestier. Le descriptif du tracé nous fera passer par un chemin où le balisage est noté par une croix ce qui signifie mauvais chemin. Je l’ai quand même pris, ayant peur que l’autre chemin m’amène sur une autre balade. Je suis donc ce chemin et il est plutôt sympathique, je passe à côté d’une pâture de vache, le bruit des cloches amène le dépaysement qu’on cherche lorsqu’on va se balader.

Je reprend le chemin au balisage jaune et bleu qui va me suivre jusqu’au bout. On alterne foret et champ jusqu’à une route goudronnée qui va vous donner le choix. Soit continuer notre route soit faire un petit crochet jusqu’à la chapelle du Mont. Je suis allée la voir et honnêtement, vous n’êtes pas obligé de vous y rendre. Elle est mignonnette et il y a un joli point de vue sur St-Hippolyte mais vous aurez un bien plus joli point de vue plus loin.

Je reprend donc la route sur un chemin forestier qui grimpe un petit peu mais rien de difficile. En même temps, on monte jusqu’aux crêtes donc forcément, ça ne peut pas être tout plat. A une nouvelle bifurcation où on va suivre la direction de la grotte du bisontin, on change un peu d’ambiance et on va continuer sur un chemin plus étroit, plus caillouteux et racineux. C’est par ici que certains passages devront être pris avec prudence (d’ailleurs, il y a de nombreux panneaux appelant à la prudence, ce que j’ai trouvé vraiment bien), des mains courantes de câbles ont été installées. Il n’y a rien de vraiment dangereux, pas de notion de vide mais il faut être vigilant. J’ai trouvé que la randonnée prenait vraiment un sens intéressant à partir de là.

De superbes points de vue nous accompagnent tout au long et les premières surprises arrivent. Une première arche vous surprendra sur votre gauche. C’était super chouette et si je n’avais pas été toute seule, je me serais aventurée jusqu’au pied pour passer dessous mais je n’ai pas osé toute seule.

J’ai continué jusqu’au clou de la randonnée : la grotte du bisontin. Elle se mérite car moi qui n’aime pas les descentes, j’ai été servie ! Après être monté, et bien il faut bien redescendre et soyez prudents là aussi ! Certains passages sont un peu raides, posez bien vos pieds car avec les feuilles ça peut glisser.

J’arrive enfin sous l’arche impressionnante. Résultat d’un effondrement d’un abri sous roche, elle mesure 50 mètres de long et d’une dizaine de mètres de profondeur. Au fond, la grotte du bisontin. Nom dû à une légende comme quoi un contrebandier cachait ses marchandises entre la Franche Comté et la Suisse. On se sent vraiment minuscules face à cette immensité calcaire. On ne sait où regarder tellement c’est impressionnant.

Le retour se fera tout en descente et petit chemin forestier jusqu’au point de départ.

J’ai été subjuguée par cette beauté de la nature. C’est une randonnée sympa, qui peut se faire en famille avec des enfants. Pas de poussettes mais des enfants pourront largement marcher tout en restant sous la surveillance des parents lors des passages en hauteur. Et si vous avez de la chance, vous croiserez peut être un chamois comme moi :p

Voici le lien de la randonnée 

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière