Musée Unterlinden à Colmar

Ce musée me faisait de l’œil depuis un moment et je n’avais jamais pris le temps d’aller pousser la porte pour le visiter. Il a suffit d’un dimanche pluvieux pour enfin le découvrir ! Et j’en ai pris pleins les yeux !

Je vous emmène avec moi ?

L’amatrice de vieux patrimoines religieux que je suis était contente. Je savais que le musée était dans un lieu historiquement protégé mais je ne m’attendais pas à ça. A nos habitudes de ne pas trop se renseigner avant une visite, je fus totalement surprise en découvrant que le musée est dans un ancien couvent dominicain du 13ème siècle. Il abrite principalement des œuvres d’art rhénan et aussi une partie de l’histoire religieuse d’Alsace. Mais aussi une belle place aux ensembles plus modernes.

Dès le début de la visite, j’aperçois sur les murs qui indiquent les visites qu’il y a un cloitre. Magnifique ! J’adore ces lieux, ils invitent au silence, à la contemplation, on imagine les sœurs ou frères revenant de leurs prières, on a envie de s’assoir et de lire tranquillement sous les arbres ou juste admirer le jardin bien entretenu au centre. Des œuvres  du 15 et 17ème siècle ornent les murs de pierre du cloître.

Je démarre ma visite au niveau Entresol et sa partie archéologie et gallo-romaine. Des impressionnantes sculptures et un sol en mosaïques nous rappellent cette époque.

Je tombe sur la chapelle du couvent. Je suis totalement subjuguée par la beauté simple du lieu. Au centre trône le retable d’Issenheim (si comme moi, vous ne saviez pas ce qu’était un retable : c’est la partie verticale et décorée d’un autel) mais aussi la crucifixion de Colmar et le retable de Bergheim. Ils sont impressionnants, se dressant au milieu de ce lieu de culte. On peut s’asseoir sur un banc, face à eux, pour admirer toute l’étendue des œuvres.

Un endroit totalement improbable se trouve au même niveau : une cave à vins alsacienne !

Je monte au niveau 1 où on peut voir une belle collection d’objets décoratifs de la vie alsacienne : ferronnerie, faïence, vaisselle, orfèvrerie… et toujours, dans des salles remarquables.

La visite se poursuit avec les galeries d’arts modernes. Des expositions sur des œuvres du 20ème siècle (Picasso, Debuffet, Renoir, Rouault…)

Un autre lieu complètement improbable m’attend. J’avais vu sur les indications de visite « piscine ». Une piscine ? sérieusement ? Et bien oui ! On entre dans une pièce qui abritait les anciens bains municipaux qui datent du début du 20ème siècle. Cet espace est prévu pour accueillir les événements du musée.

Et c’est là aussi que le musée réussit parfaitement ce pari fou que d’allier architecture du 13ème siècle avec une plus contemporaine. On navigue à travers les époques sans s’en rendre compte tant on est absorbés par ce qu’on a devant les yeux.

Il y a également un café et une cour pour les beaux jours.

Ce musée est tout simplement incroyable ! Le fait qu’il soit dans un ancien couvent lui donne une atmosphère toute particulière et suivre les dédales propres à ce lieu permet d’en prendre les yeux autant par les œuvres que par la superbe architecture. On ne s’ennuie pas une seconde. Les œuvres sont belles, nous en apprennent sur l’histoire religieuse de l’Alsace notamment. J’aime ces endroits improbables et qui abritent notre histoire.

Une chose est sure, je reviendrais !

L’entrée est à 13€, gratuit pour les -12 ans, et tarif réduit pour les personnes en situation de handicap ou bénéficiant des aides sociales. Et tarif réduit aussi si vous venez dans la dernière heure !

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière