Lorraine, Pays de Bitche : Le château de Falkenstein

C’est lors d’une journée express au Pays de Bitche, en Lorraine, que Sophie de l’Office nous a guidé, moi et quelques curieux, à la découverte de quelques points touristiques de la région. J’avais radicalement flashé sur ce château et il m’est impossible de ne pas partager cette expérience avec vous ! (J’ai même tellement aimé ce château que nous y sommes retournés avec Etienne quelques mois plus tard, histoire de faire des photos moins pourrites que les miennes).

Vous avez dit… Bitche ?

Si le Lot a Montcuq, la Lorraine a Bitche. Si les non bilingues ne comprennent pas, les autres s’y feront vite. Les jeux de mots sont évidemment bien connus des gens du coin 🙂 #enjoypaysdebitche

Le Pays de Bitche, pour moi belfortaine, c’est un peu le bout du monde. De toute façon, au dessus de Strasbourg, c’est loin. Au dessus d’Haguenau, c’est bien trop loin. Et au dessus de tout ça, c’est le NOOOORD. Et Bitche, c’est là 🙂 Ceci dit, cela fait longtemps que je lorgne sur leur compte instragram qui montre de sacrés merveilles. Du coup, quand l’occasion s’est présentée, je n’ai pas trop hésité (surtout que Céline d’Une fille en Alsace était du voyage aussi !), à faire quasi 3h de route depuis Belfort. (Bon, ça pique un peu quand même)

Le Château de Falkenstein

Sophie nous emmène via le hameau de Lieschbach à Phillipsbourg, on se gare sur un petit parking. Après quelques centaines de mètres de marche, première surprise : l’étang de Lieschbach. Une belle étendue d’eau, des nénuphars, un joli ponton. L’environnement est préservé, grâce au statut de réserve naturelle (vous n’aurez pas le droit de mettre un orteil dans l’eau ! Ni d’emmener votre chien. ). Quel calme ! C’est typiquement le genre d’endroit où on pourrait rester des heures, à observer la nature autour de soi. Mais d’autres surprises nous attendent, alors on continue en faisant le tour de l’étang. On parcourt le sentier et on se laisse transporter par les différents changements de végétation… j’adore. Profitez de cet endroit, peu de gens le connaissent 😉

Vous pouvez au choix faire le tour de l’étang maintenant, où monter au château directement. #flemmard

La randonnée commence ! Il faut prévoir environ 1h30 de montée jusqu’au château. Et oui, si l’accès au château est gratuit, c’est parce qu’il faut le mériter en transpirant un peu 🙂  On compte environ 11km et 300 mètres de dénivelé. Disons que c’est faisable, en prenant le temps. (Excepté peut-être papi et mamie, sorry). (Ps : si on ne fait pas le tour de l’étang, on réduit pas mal le temps de marche. #flemmardbis)

Mais quand on arrive en haut, autant vous dire que la récompense est inestimable. Je ne m’attendais clairement pas à ça et j’étais, pardonnez-moi l’expression, sur le cul. Nous n’avons pas eu de visite guidée donc je ne sais pas grand chose de l’histoire du château si ce n’est par mes recherches sur les internettes mais j’ai presque envie de dire : on s’en fiche un peu. L’important là, au moment présent, c’est juste d’ouvrir grand les yeux. Etienne a aussi beaucoup aimé. Les gros nuages qui sont venus s’inviter à la fête lors de notre deuxième visite aussi, puisqu’ils se sont mis à nous rincer gaiement quand nous étions tout en haut. Ô joie.

Le château date du 12ème siècle. Il aurait été détruit suite à un incendie de 5 jours et 5 nuits !

Les ruines du château sont perchées sur un monticule rocheux en grès : les couleurs sont tout bonnement fantastiques. Ambiance Colorado garantie, le côté château encore en plus ! Des petits panneaux par-ci par-là donnent des explications sur la possible fonction des différentes pièces, dont certaines sont troglodytes, c’est a dire intégrées dans la partie rocheuse.

Vous en voulez encore plus ? Montez ! J’espère que vous ne souffrez pas de vertiges, certains ponts métalliques pourraient impressionner, mais je vous assure que ça vaut le coup de prendre sur soi. Arrivés en haut, la vue est à couper le souffle. (Pour dire, j’ai failli verser ma larmiche). (Sans blague).

Je ne sais combien de fois j’ai répété « c’est complètement fou » « c’est vraiment fou », « non mais la vue est dingue ». J’ai pris un demi million de photo, avec l’appareil, avec le téléphone, avec mon cerveau. Cet endroit est magique et à lui seul, il vaut déjà les 5/6h aller-retour. Et c’est GRA-TUIT, nom d’une pipe !

Bon, comme vous n’êtes pas maso, prévoyez un week-end, je suis certaine (et je viendrai vérifier), que le pays de Bitche a encore énormément à nous faire découvrir.

Photos par Etienne Kopp 

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 commentaires

  1. Ah oui ça donne envie! Il n’y a pas aussi une citadelle à Bitche? C’est là que mon papa a fait son service militaire, mais il m’avait caché qu’il y avait un aussi joli château par là-bas!

    1. Oui effectivement il y a une citadelle (on en parlera un peu plus tard d’ailleurs ^^ )
      Il y a vraiment bcp de jolies choses là-bas, on est vraiment tombés amoureux de la destination !
      J’espere reussir a donner envie d’y aller à travers le futurs articles à venir 🙂

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière