Plume, chouette rôtisserie à Mulhouse

Vous auriez dû voir la tête d’Etienne quand un soir je lui ai dit : « Tel soir, on va tester une rôtisserie pour le blog avec les copines ». C’est vrai qu’en soit le terme rôtisserie ne fait pas franchement rêver. Mais ça, c’était avant de connaître Plume, à Mulhouse !

 

Premier bon point, je passe sur leur page Facebook pour voir ce qu’il en est. Des gens qui apparemment habitent loin regrettent de ne pouvoir venir plus souvent et de nombreux commentaires vantent la cuisine de Mickaël. Quand j’arrive sur place, rue des 3 rois, j’ai quand même un doute : le restau est petit, la déco est simple… J’ai entraîné tout le monde ici alors j’espère que je ne me suis pas ratée ! (ah la responsabilité du choix du restau par la blogueuse tourisme !). On entre et on trouve notre table : une petite ardoise planté dans un mini pot à cactus indique « Lou loute » (j’avais réservé via Facebook). Je trouve ça chou 🙂

On s’assoie et on analyse la carte… des sandwiches baguettes, des salades, mais surtout, des formules poulets à partager. C’est la le concept de Plume. Après 5 ans passé à Shanghai dans un restau gastro (oui madame), Mickaël et sa chérie (et la j’ai honte car je n’ai pas son prénom, désolée #jesuisunenouille), rentre au bercail pour retrouver le calme de l’Alsace et le réconfort des proches. Ils décident de monter Plume avec l’esprit du partage asiatique : un plat que l’on se partage en toute convivialité.

Animated GIF - Find & Share on GIPHY

On a donc opté pour un poulet pour 4 mais avant, on tente une baguette à se partager pour l’entrée (les baguettes ne sont dispo que le midi maintenant). Marine (alias l’Instant Wine) a quant à elle été chargée de choisir le vin ! (ah la responsabilité du choix du vin par la blogueuse wine :p)

La baguette gauloise a mis tout le monde d’accord : c’était une t u e r i e. Une tuerie à 5€80 ! Si vous êtes sur Mulhouse le midi, tentez la (ou la version asiatique très bonne aussi) pour votre casse croute du midi 😉 (votre bidou me remerciera).

Vient ensuite le fameux poulet, coupé à l’asiatique, maturé dans les chambre froide du restau, préparé juste bien par le chef dans la rôtissoire, avec ses petits accompagnements et ses sauces maisons. Coup de cœur pour les pomme de terre cuites dans la rôtissoire, je n’avait jamais goûté une pomme de terre avec cette texture ! Franchement, un repas simple, convivial et bon, que demander de plus ?

Ben justement, le petit plus…. la musique ! Tout le monde ne sera peut être pas aussi jouasse que nous mais la playlist année 80-90-2000 fait du bien au moral. Nous y sommes retournés une seconde fois quelques jours plus tard et les gens chantaient en mangeant… (Bon, je vous l’accorde, ça dépend assez des compétences vocales de vos voisins cette histoire). Je parie que vous allez vous improviser un blindtest sans même vous en rendre compte 😉

Impossible de faire l’impasse sur les desserts, que nous avons aimé aussi. Ils sont servis dans des petits pots en verre, sympa !

Pompon sur la Garonne : le prix. Concrètement parlant, prenons notre exemple : nous étions 4 nous avons pris l’apéro, la baguette, un poulet entier, du vin, chacun un dessert et nous avons payé chacun… 20€. Je pose ça comme ça et vous laisse méditer là dessus.

On dira encore que cet article est lèche botte à souhait mais je répondrais : oui ! Mais Plume le mérite, je pense. Allez voir par vous même ! En tout cas je les remercie de leur accueil et de leur gentillesse. Il est toujours super agréable de rencontrer des passionnés avec des belles valeurs et du talent ! A bientôt ! (car oui, on reviendra encore !)

Photos Etienne Kopp

 

 

 

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière