Gîte Maison des Fontaines à Ferrette dans le Sundgau

Nous avions déjà eu un aperçu de cette maison lors de notre blogtrip sur le thème du Pays des chants et des étoffes. En effet, sa propriétaire, Wafa, est aussi greeter et propose des ateliers de déco de Noël en fin d’année. Nous étions bien impatient d’y retourner pour découvrir plus en détail la maison des fontaines qui abrite 2 jolis gîtes au cœur du vieux Ferrette, juste sous le château.

Quand on arrive vers la Maison des Fontaines, ce qui me frappe en premier c’est ces magnifiques portes en bois. On sens d’ores et déjà que le bâtiment à une histoire (moi je suis férue de vieux trucs, de vieux objets, de vieilles histoires alors tout ce qui transpire un peu l’ancien, c’est pour moi). Wafa nous explique qu’avant, le bâtiment était une ancienne administration de la ville, et qu’il date des années 60. A l’époque, c’était une succession de bureaux sans aucun cachet. Après 2 ans de travaux, l’intérieur à retrouvé le charme qu’il n’avait pas avant : des moulures, des objets magnifiques chinés vers les antiquaires, une déco bien pensée. Bref, les propriétaires ont vraiment rendu à cet endroit l’identité qu’il aurait toujours du avoir.

La maison des fontaines ? Vous comprendrez vite pourquoi… par sa localisation, les petites fontaines décoratives ça et là, ou encore les fameuses Fables qu’il vous faudra retrouver !

Le gîte Sud Alsace

Pour 4 à 6 personnes tout équipé. Ce que j’aime dans les gîtes de Wafa, c’est la déco qui mélange les genres : brocantes, souvenirs de voyage, tableau de son mari qui est peintre. La où d’autres auraient pu accumuler les choses et en faire une cacophonie, ici, ça reste sobre et élégant.

Non mais, regardez moi un peu cette salle de bain ! J’en suis tombée amoureuse ! (malheureusement je n’ai pas pu emporter discrètement le miroir dans ma valise ^^ )

Pendant qu’Etienne fait ses photos, Wafa prend soin d’apporter des petites compositions florales. Tout est dans le détail !

Le gîte du Sundgau

C’est celui où nous avons passé la nuit. Quand je suis rentrée et que j’ai vu la cuisine équipée, je me suis dit que je voulais rester là pour toujours. (Mon royaume pour une cuisine équipée !) Et pourtant, nous n’avons pas eu le plaisir de l’utiliser puisqu’on a testé le chinois du village :p « Aux 5 étoiles », où on a très bien mangé d’ailleurs. (la salade aux langoustines, MON DIEU.)

J’ai aimé aussi le coin « girly » de la chambre avec la coiffeuse. Je ne suis pourtant pas la plus féminine des blogueuses mais j’ai beaucoup aimé prendre le temps de me préparer le matin à cet endroit.

Il faut dire aussi que les fenêtres donnent sur une partie de forêt au delà de la route et qu’à ce moment il restait un peu de neige. Ouvrir les volets sur ce paysage c’était un peu magique !

Le gîte convient pour 2 à 4 personnes. Le petit déjeuner peut se prendre dans la salle des fontaines, une jolie salle au rez de chaussée où il se déroule plein de choses ! En effet, Wafa est un peu comme nous, elle fait mille chose en même temps ! Elle s’implique dans des associations, anime un club de lecture, crée des bijoux, et accueille même des projections de cinéma dans cette belle salle.

C’est aussi un endroit commun où il faut bon se poser vers le feu, profiter d’un bon thé ou d’un bon bouquin (ou les deux, soyons fou.)

Nous, nous avons pris le petit déjeuner chez eux, à quelques pas de là. Dans « la maison des 5 temps » où il y a encore deux chambres d’hôtes vraiment mignonnes. Le petit dej du dimanche matin c’est mon moment préféré du week-end. Wafa nous a régalé avec ses confitures maison, sa salade de fruit et aussi son pain perdu. Je n’avais jamais mangé de pain perdu !

Ferrette, c’est vraiment un village sympa, à visiter en famille ou pour faire une pause en couple. Autour, on peux y faire de la randonnée (voir notre article sur la balade de la grotte des nains), du vélo ( renseignez vous sur la formule Croq’Vélo !). Bâle n’est pas très loin avec ses nombreux musées !

Nous sommes partis dimanche en fin de matinée. Pour être honnête, on a eu du mal à partir. On se sentais vraiment bien ici. C’est quand les au revoirs tirent presque une petite larme qu’on sait que la magie à opérée et avec Wafa, ce fût le cas 😉

Photos : Etienne KOPP

 

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière