Lorraine : Week-end au Pays de Bitche : La Grange d’Hélène et le Moulin d’Eschviller

L’été dernier, nous avons passé quelques jours à la découverte du Pays de Bitche, en Moselle, et nous sommes littéralement tombés amoureux de ce territoire. En couple ou en famille, il y a une multitude de choses à faire, quelque soit les centres d’intérêts. On vous emmène cette fois du côté de Siershal, juste à côté de Bitche, pour une idée de week-end cocooning à deux.

En préparant notre séjour au Pays de Bitche avec Sophie, de l’Office de Tourisme, j’avais indiqué mon coup de foudre pour les Granges d’Hélène. Mais comme c’était un peu de la dernière minute, en plein été, j’avais peu d’espoir qu’il reste de la place. ( > autrement dit, réservez tôt 😉 ) Coup de chance, on a pu y passer une nuit et découvrir le bel univers de Patricia, surnommée, je cite « le bulldozer à paillette », ou quelque chose comme ça 🙂

Maison d’hôte la Grange d’Hèlene

Quand on arrive devant le portail depuis la route, aucun indice ne révèle ce qui se cache derrière… mais quand on entre, BIM, la terrasse abritée et la piscine. Upercut ! Patricia nous accueille : effectivement, elle à de l’énergie à revendre ! C’est un véritable plaisir de l’entendre raconter l’histoire de ce lieu, cette maison de famille du 18ème siècle ayant appartenu à …Hélène, sa grand-mère ! ( j’ai bien compris que vous étiez perdus avec ces histoires de prénoms).

On fait le tour des installations, et on découvre, en plus de la magnifique bâtisse, deux hébergements insolites ! (vous savez comme on adore ça !). En 2015, Patricia a eu envie de créer quelque chose qui n’existait pas ailleurs. Elle a donc installé une bulle transparente, sur une plateforme perchée à 5 mètre du sol en contrebas. GE-NIAL. (et hop crochet du droit). Avec un peu de chance vous pourrez même, depuis cette terrasse, observer les vaches highlands en bas ! (vous savez, les rousses chevelues ?). Bref, un super petit nid d’amour dans un écrin de verdure.

Et comme ça aurait été dommage de s’arrêter là, Patricia a aussi fait installer une tente suspendue, perchée dans les arbres, la Woodbul. La tente peut se découvrir entièrement pour profiter d’un toit transparent, comme une nuit à la belle étoile, mais à l’abri ! Expérience unique garantie.

Ces deux hébergements étant très prisés, nous avons dormi dans la partie maison d’hôte, où vit toute la petite famille de Patricia. Nous avons été accueillis dans la chambre aux oiseaux et là… K.O. On comprend pourquoi la maison fait partie des 150 plus belles maisons d’hôtes de France selon le Figaro.

« Je veux que quand les gens viennent ici, ils soient biens, et heureux. », ah ben ça pour être bien, on était bien ! Surtout quand on nous a proposé de passer un instant dans le spa, installé dans l’ancienne partie ferme de la maison. Ici aussi la déco est bien étudiée, c’est un endroit super agréable. (et si vous n’en avez pas encore assez, il y a aussi une salle de massages…)

Le matin, on a pris le petit déjeuner sur la grande table dehors avec les autres visiteurs, c’était hyper sympa de pouvoir discuter ensemble, notamment avec les personnes ayant testé les hébergements insolites, pour recueillir leurs impressions !

Restaurant Le Moulin d’Eschviller

Il n’était pas prévu qu’on blog sur notre restau du soir mais on a tellement été conquis qu’on ne pouvait pas ne pas en parler ici. Le combo Grange d’Hélène + ce restau est tout bonnement parfait.

Le moulin propose (du moins, le soir, de ce que j’en sais) un menu unique d’une vingtaine d’euros, avec trois choix à chaque fois. La carte change toutes les deux semaines donc, impossible de se lasser 🙂  Voici un aperçu de nos assiettes. Mëme épuisés, on a pris le temps de tout manger et avec grand plaisir tant c’était bon, original et bien présenté. Un véritable coup de cœur pour ce restau et son rapport qualité / prix imbattable !

Entrées :

Tartie aubergine grillée et condiments, tomate confite, câpres pignons et roquette
Crevettes marinées au miel, sauce soja, mesclun, vinaigrette, fruit passion

Plats :

cuisse de lapin braisée au romarin et tomate cerise, purée de pomme de terre et carotte
Risotto de légumes d’été, émulsion de jus de légumes

Dessert :

soupe pêche blanche glacée, morceaux de pêches marinées au basilic

Plus d’infos sur le restau : La page Facebook / Le site

Enfin bref, pour se faire une idée de l’ambiance « Pays de Bitche » pendant un long week-end, c’est pour moi la formule idéale ! Même si évidemment je vous encourage à explorer encore plus ce territoire si riche ! Pour retrouver mes autres articles sur le merveilleux pays de Bitche, rendez-vous juste là.

Photos par Etienne Kopp, of course.

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière