Randonnée au lac des perches – Vosges alsaciennes

Depuis le temps que je suis ici et que je guette les randonnées à faire dans le coin, j’ai toujours eu envie d’aller voir le lac des perches. C’est enfin chose faite et je dois dire que je ne le regrette pas !

J’y suis allée début octobre, en plein automne sous le soleil.

Départ de la randonnée à Rimbach près Masevaux. Garez vous derrière l’église et traversez le village, le départ de la randonnée se trouve tout au bout.

J’ai pris le descriptif du site Visorando pour me guider, j’étais toute seule et le balisage m’a semblé assez clair dès le départ. Triangles bleus bien indiqués régulièrement puis rectangles rouges… je préfère le préciser tout de suite mais il fallait suivre des rectangles bleus sur la dernière partie que je n’ai pas trouvé. Un autre commentaire sur le site était du même ordre. Je pense qu’il faut partir avec une carte IGN pour se repérer; j’ai fait demi tour pour éviter des kilomètres en plus ou me perdre. Je n’ai donc pas fait la boucle prévue mais ce n’est pas grave, cela m’a amené à la tête des perches, au plus haut point du lac (environ 1200 mètres d’altitude) qui n’était pas prévu initialement dans la randonnée 😉

Allez, c’est parti !

Armez vous de bonnes chaussures déjà ! Même si la première partie se fait sur un chemin assez cool,vous aurez à franchir pas mal de pierres ou chemins escarpés par la suite donc autant être bien chaussés ! Je ne la conseille absolument pas aux poussettes et aux jeunes enfants.

La montée jusqu’au lac est assez raide : un dénivelé de 574m positif dans les jambes ! Le lac des perches se mérite ! L’avantage c’est que nous sommes au coeur des Vosges et tout au long de la marche, le paysage se dessine et je commence à en prendre pleins les yeux. Les couleurs d’automne se sont déjà bien installées et le soleil qui m’accompagne les subliment.

J’arrive enfin au lac. Enclavé dans un cirque, il est superbe. En pleine semaine, je ne suis pas dérangée par des copains randonneurs, je suis donc toute seule lorsque j’y arrive. Il y règne une quiétude que j’apprécie de suite, j’aurais pu y rester des heures mais je voulais absolument voir ce lac d’en haut ! j’avais tellement vu passer de photos depuis ce panorama qu’il était hors de question de louper ça !

Je poursuis donc mon chemin qui grimpe encore (je pense déjà aux heures de sport que je ne fais plus et je me dis que la grimpette en forêt rattrape tout ça !) et j’arrive enfin à ce point culminant. Il sera d’ailleurs parfait pour pique niquer. Je suis encore toute seule et j’ai le lac que pour moi ! J’en prends pleins les yeux, j’ai devant moi un des plus beaux paysages que j’ai pu voir en randonnées jusque là ! Je prends pour temps pour manger mon sandwich, je n’ai pas envie de quitter de petit coin merveilleux mais il faut continuer la rando !

J’attaque la portion du GR5, en effet, un chemin assez étroit avec d’un côté un flan de montagne, faites attention ! Là encore, le paysage sublime m’accompagne.

Et c’est au bout que les choses se compliquent. C’est à une intersection au bout de la chaume que je dois prendre les rectangles bleus. Sauf que je ne les trouvent pas mais décide de suivre des rectangles bleus et blancs. Ceux là même qui m’emmèneront vers la tête des perches. 1200 mètres d’altitude, on domine entièrement le lac. Je trouve deux autres filles qui sont perdues elles aussi… Ca m’inquiète un peu pour ma poursuite de ma randonnée mais me suis souvenue des conseils d’un ami randonneur aussi qui m’avait dit de ne pas m’éloigner des balises et décide donc de jouer la carte de la prudence et de rebrousser chemin. De toute manière, j’ai vu ce que j’avais à voir, j’en ai pris pleins les yeux, pris ma bouffée d’oxygène tant attendue, je peux donc repartir tranquillement.

Le retour se fait donc sans difficultés, je repars accompagnée de mon lac et ses belles couleurs !

J’aurais fait environ 14 kilomètres au lieu des 10 prévus mais ce n’est pas grave, cela valait le coup (et puis à chaque fois que je fais une rando de Visorando, je fais toujours plus de kilomètres ahah).

Et vous, vous connaissez le lac des perches ?

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière