Un week-end dans les Vosges du Sud en Combi VW avec Terra Lina

Qui n’a jamais rêvé de partir à l’aventure dans un van vintage, à la conquête de paysage, avec son chapeau, ses lunettes de soleil et la musique qui va bien ? Avec Terra Lina c’est désormais possible ! Nous avons choisi de découvrir la Haute-Saône, plus précisément les Vosges du Sud, avec Van’ille, vieux combi Volkswagen et on vous raconte notre périple !

Si vous lisez notre blog depuis quelques années, vous connaissez Terra Lina. Le nom est nouveau mais les hébergements eux, existent déjà depuis quelques années du côté de Vyan le Val, près de Montbéliard. Nous avions testé leur cabane ronde au moment de Nöel et nous avions déjà passé un excellent week-end. Alors quand on a appris leur projet de vans, on a suivi de près son avancée 🙂

Partir à l’aventure en combi Volkswagen

Pas que je veuille particulièrement faire de la pub pour cette marque en particulier, dans le principe n’importe quel van ferait l’affaire. Mais il faut avouer que ceux ci ont quelque chose d’emblématique, ce petit truc en plus, ce petit look rétro et sympathique qui touche tout le monde ! Deux modèles sont disponibles: Van’ille notre compagnon de route, idéal pour une virée à deux et Kiwi, un peu plus grand et de type Westfalia avec 4 couchages, pour une petite famille.

Quelques images de Kiwi :

Avant de partir, des formalités administratives sont indispensables, pour l’assurance et la caution notamment. Alors évidemment, on serre tous un peu les dents quand on signe un chèque de 2000€ de caution mais promis, ça va bien se passer 😉 Christophe vous guide dans ces démarches et vous explique tout pour partir sereinement. Par ailleurs, n’hésitez pas à lui faire part de vos envies de circuit, il a été d’excellent conseil pour notre week-end !

Christophe vous accompagne pour vous faire la visite du combi et tout vous expliquer, autant pour la conduite que pour le quotidien (fonctionnement de la gazinière, passage en mode nuit,…). Et un petit tour de chauffe en combi pour bien comprendre le passage des vitesses ne fait pas de mal ! La conduite est différente des véhicules modernes, il faut bien 10/15 minutes pour prendre le coup de main. Heureusement, Etienne assure comme un chef !

Notre week-end à la découverte des Vosges du Sud

Une fois les explications faites, nous prenons la route. Suite aux recommandations de Christophe, de notre envie de ne pas partir trop loin pour profiter plus des paysages franc-comtois, nous nous dirigeons vers la Haute-Saône qui a encore tellement à nous révéler… Notamment dans la zone dite des Vosges du Sud, ou se mêlent forêts et montagnes. Les premiers instants sur la route mettent dans l’ambiance du week-end, on a envie de prendre le temps, d’observer les alentours (de toute façon la bête ne roule pas bien vite). Les gens que nous croisons nous saluent nous et notre destrier jaune. Un combi, c’est une pilule de bonne humeur autant pour les passagers que pour les passants !

La route découverte des mille étangs

Nous avons basé notre voyage sur les routes touristiques de découverte des mille étangs, nous avons commencé par le circuit « route des mille étangs », boucle de 3h environ partant de Melay et passant par Servance, Beulotte Saint Laurent, Esmouillière, Faucogney et la mer et Belmont. Sur ce circuit, 14 points d’intérêt sont signalés sur la carte. Nous ne les avons pas tous vu mais le circuit est vraiment hyper agréable. Une multitude de paysage se succèdent, nous avons pu nous régaler à prendre des photos et des plans vidéos (et oui, je m’essaye à la vidéo, et c’est pas facile).

Nous avions les tables et chaises de camping vintage avec le van, alors nous avions fait des courses pour faire un super pique nique. Une fois l’emplacement trouvé (un peu à la hâte devant le nuage de pluie qui approchait) on a pu faire notre pause en pleine nature.

Énorme coup de cœur pour le plateau des Grilloux, un paysage digne d’un Connemara franc-comtois ! A la fin du circuit, nous avons vu que Fougerolles n’était pas loin, du coup, nous sommes partis nous dégourdir les jambes au parc animalier de Fougerolles / Saint Valbert : découvrez ce parc via mon article dédié. En avril, vous aurez le plaisir de découvrir la plus jolie facette du pays de la cerise, avec les cerisiers en fleurs partout !

La route des chalots et la route des panoramas

Ayant soif de plus de découverte, nous avons enchaîné sur les deux circuits suivants, qui se mêlent à quelques endroit. Sur cette partie de la route, plus de montagnes et de reliefs, des belles vues sur la vallée, et la découverte des fameux chalots, petites dépendances de fermes typiques des Vosges. (Manque de pot, c’est le seul truc qu’on a pas du prendre en photo du week-end.)

La nuit tombant, nous cherchons un coin pour garer le van. Nous trouvons, à l’aide d’un fermier dans la montagne proche de La Longine, une place de choix en plein milieu d’un champs. Délicieuse impression d’être loin de tout et que le monde n’appartient qu’à nous !

Dormir dans un combi et route du retour

Dans la lumière du soir et des bougies, on profite du panier repas préparé par Lina. Le panier propose une cuisine locale : salade de pomme de terre, saucisse de Montbéliard, cancoillotte, fromages et pain délicieux ! En dessert, une bonne crème au chocolat termine de nous rendre les plus heureux du monde ! Après le repas, on converti le combi en mode nuit. Il a fait un peu froid, mais c’était plutôt confortables (on a déjà passé des nuits pires que celle-ci !).

Le matin, belle surprise avec une belle vue sur la vallée. La grisaille et la pluie n’entachent pas notre bonne humeur !

Nous sommes ensuite rentrés du côté de Vyans le Val. Pour avoir testé une portion de voie rapide avec le combi on peut vous l’affirmer : préférez plutôt les petites routes ! Les gens sont pressés et on ressent vite une pression sur les grandes routes, ce n’est pas agréable. Le combi se prête vraiment à un rythme plus lent.

Infos Pratiques

Partir en week-end en combi a un prix ! Pour notre version du voyage nous aurions dû débourser au minimum 350€ (sans compter l’équipement supplémentaire qui nous a été prêté). Les combi peuvent aussi être loués à la journée ou à la semaine.

Mon avis sur la question : Ce n’est pas seulement une « nuit en combi » qu’on paye, c’est une véritable expérience, un voyage dans le temps, une parenthèse nature à un rythme réduit. Après ce week-end en combi, nous étions positifs, rêveurs, reposés, et incroyablement remotivés. Ce week-end c’est vraiment un truc à faire au moins une fois dans sa vie !

Nous avons choisis la Haute-Saône / Vosges du Sud, et ce week-end a radicalement changé ma vision de ce territoire. Finalement, le 70 n’a pas grand chose à envier au Jura. Souvent considéré comme le vilain petit canard, le coin est vraiment riche en paysage verdoyant, reposant, dépaysant. J’ai a-do-ré les circuits touristiques que nous avons empruntés et je vous les recommande à mille pour cent. Que dire si ce n’est que je n’ai qu’une envie : recommencer ?

Photos :  Etienne KOPP Photographie

( Nous remercions chaleureusement Christophe et Lina pour cette super expérience, dont nous parlons avec nostalgie et que nous recommanderons encore longtemps à tous !)

Laissez nous un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Etienne kopp Théatre de marionnette de belfort l'esprit comtois ma scène national le moloco la poudrière